Deux boutiques, une seule adresse exceptionnelle

Quand je me rends au 4236 Ste-Catherine Est, je suis vraiment heureuse ! J’y trouve toujours ce que je cherche parce que deux boutiques exceptionnelles d'Hochelaga sont réunies sous le même toit : Coccinelle Jaune et Folle Guénille. Le hic dans tout ça ? C’est mon agenda qui en prend un coup parce que mon arrêt obligatoire de 10 minutes me prend une heure.

D’abord, je me rends dans le fond de la boutique pour voir les vêtements de Folle Guénille. La propriétaire, Isabelle Boisvert, offre depuis 2009 des trouvailles de «prêt-à-reporter» québécois. Là-bas, on met de l’avant les éco-designers et les designers de vêtements pour femmes.  L’idée est de soutenir l’achat local, oui, mais aussi d’encourager une conscience environnementale. Dernièrement, j’ai mis la main sur un pantalon trop chouette de Annie 50. Mais j’aime aussi beaucoup la collection Bedondine pour les femmes enceintes.

Installée depuis 2005 dans Hochelaga, à la même adresse, on retrouve la boutique Coccinelle Jaune. La mission est la même : mettre de l’avant les créations québécoises. Dans cette partie de la boutique, on retrouve ainsi plus de 75 collections d’artisans d’ici. Vous pourrez mettre la main sur des adorables cartes de souhaits, des bijoux originaux et de la décoration franchement chouette !

Pour ma part, je suis COMPLÈTEMENT en amour avec les créations en porcelaine de Loïc Therien.

J’aime aussi les bijoux de Lost & Faune et les sacs de MC Marquis.

 

 

Donc ça me fait plaisir de vous avoir permis de faire la découverte de cette caverne d’Ali Baba… mais je suis désolée parce qu’il est évident que vous allez remettre à demain ce que vous deviez faire aujourd’hui si vous allez la visiter. C’est un bien pour un mal, comme dirait ma mère.

 

 

Ambassadrice pétillante et  engagée pour Hochelaga-Maisonneuve

Jeune professionnelle urbaine et dynamique, Valérie Roberts, animatrice et chroniqueuse à CKOI et surtout fière résidente et amoureuse d’Hochelaga-Maisonneuve, est très présente sur la scène culturelle et sociale québécoise et  représente parfaitement l’identitéhétéroclitecréative et décalée du quartier. Installée à Hochelaga-Maisonneuve depuis près deux ans, elle a d’abord été attirée par le prix abordable des logements mais est rapidement tombée en amour avec la vie de quartier et l’authenticité des commerces présents qui constituent quelque uns des nombreux charmes indéniables du quartier. « J’ai choisi Hochelaga-Maisonneuve parce qu’ici il y a une vie de quartier incroyable.  J’aime  rencontrer les personnes derrière les commerces, discuter, développer une relation privilégiée avec eux, c’est important pour moi d’encourager le commerce local. » Déclare Valérie Roberts.