Hochelaga présente la Pause Sainte-Cath : Retour sur « Hochelaga fait main »

C’est dimanche passé, dans un prolongement de l’été hochelagais et par une journée caniculaire de septembre que s’est déroulée une série d’ateliers DIY sur la Sainte-Cath!

Au programme : atelier de fabrication d’un cadre clouté donné par Ismérie de l’Atelier du coin de la rue à l’atelier-galerie de Marc Gosselin, confection d’un loup chez Bigarade, sérigraphie sur t-shirt et fabrication de macarons dans l’atelier d’Electrik Kidz et finalement, création de chokers et noeuds pap’ à l’Atelier Vio-Li. Pour tous les goûts et pour toutes les mains!


 

On en revient aux mains, ce fameux outil inégalé et surtout doté d’un pouvoir de création inouï. C’est d’abord une envie de fabriquer de nos propres mains des petits objets extraordinaires qui a réuni résidents, blogueurs et experts artisans, mais surtout, la joie d’en connaître davantage sur les artisans créateurs de Sainte-Catherine. En plus des bricoleurs d’Hochelaga, on a eu la chance de passer la journée avec Josiane Stratis de Ton Petit Look qui est venue mettre la main à la pâte (et par le fait même, avoir chaud avec nous).

 

Retour sur une journée pleine d’apprentissages rafraîchissants

Le premier atelier DIY donné dans l’atelier-galerie de Marc Gosselin était directement inspiré du style de l’artiste. Si comme moi, tu rêves d’un tableau Farine Five Roses clouté sur le mur de brique de ton appart d’Hochelag, mais que le budget n’y est pas (et l’incroyable talent de l’artiste), il te reste toujours l’option de t’en fabriquer un grâce à la fameuse technique du fil tendu! On a eu beaucoup de plaisir et un peu mal aux doigts! Tu peux voir nos œuvres ici-bas.



Deuxième arrêt, le magnifique atelier-boutique de Geneviève, Bigarade. Un délicieux café nous y attendait ainsi qu’une équipe dynamique. Direction l’atelier de confection au sous-sol où se cache une dizaine de vieilles machines à coudre Singer.


Pour une première expérience, ce fut un moment que je qualifierais vraiment d’authentique. Les vieilles machines sont moins nerveuses et permettent un apprivoisement plus rassurant de ces vieilles bêtes! Je me suis surprise à créer de magnifiques loups aux oreilles de chat et croyez-le ou non, ils sont magnifiques!

 

Troisième pit stop (en bon québécois), l’atelier de sérigraphie et de production d’Electrik Kidz. Et là, WOW! Pour commencer, on y apprend à faire des pins (macarons) vraiment trop stylés à l’effigie d’E.T, de Johnny Depp, de Cry Baby ou encore de crème glacée banane. Puis, on nous y explique le procédé de sérigraphie. De la préparation des plaques luminescentes, en passant par le tourniquet, l’application, la cuisson, et ce, jusqu’à la presse. On choisit nos motifs, une poche colorée et c’est parti! Première expérience en sérigraphie pour ma part et j’ai trouvé le procédé plutôt cool et accessible pour une débutante (bon ok, j’étais quand même entourée d’experts). Le résultat? Des super t-shirts imprimés par nul autre que… moi :-) Tu peux voir notre gang et le fruit de nos efforts juste ici.



 

Pour finir, on s’est rendus à l’Atelier Vio-Li rencontrer Marjo et Mercedes, le duo de couturières mère et fille aussi sympathique que chaleureux. Véritable paradis du strass, des perles, des fils, des tissus et des paillettes de tous genres, c’était littéralement l’endroit rêvé pour l’épanouissement de la créatrice de bijoux et de nœuds pap’ en moi.


Leurs mains de fées nous ont aidés tout au long de l’atelier à créer des accessoires à la fois originaux et vintage (j’ai aussi, par la même occasion, exercé ma patience et ma minutie). On a eu beaucoup de plaisir et étonnamment, je crois sincèrement pouvoir porter ma création et peut-être même faire des jaloux, qui sait?! Tu peux zieuter nos créations juste ici.



 

En résumé, j’ai passé une superbe journée d’ateliers sur Sainte-Cath et j’espère vivement avoir l’occasion de revivre l’expérience et surtout de faire partager ces moments à d’autres. J’ai découvert en moi une bricoleuse pas mal plus qualifiée que je pensais, j’ai rencontré des artistes, des créateurs, du monde trippant du quartier (et aussi Josiane!), mais surtout, j’ai eu du plaisir à voir tout le beau talent et l’expertise artistique qui se trouve sur l’artère. Siège du fait main, de l’artisanat, Hochelag t’es belle, mais Sainte-Cath, t’es surprenante et à la fois inspirante.


Plus d’infos sur les ateliers participants ici :
Marc Gosselin Atelier d’art
Bigarade
Electrik Kidz
Atelier Vio-Li