Un théâtre à (re)découvrir dans Hochelaga

Quoi faire à Hochelaga | Théâtre


L’équipe d’Hochelaga était à la première de Hurlevents le 1er février dernier au Théâtre Denise-Pelletier. Hurlevents, une pièce signée par la dramaturge québécoise Fanny Britt, est une adaptation contemporaine du roman Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë.

D’abord, pour ceux qui ne connaissent pas le Théâtre Denise-Pelletier, il s’agit d’une salle de spectacle située à l’angle des rues Morgan et Sainte-Catherine Est. Pour les curieux, vous trouverez un peu d’histoire super intéressante ici. Sous la direction artistique de Claude Poissant depuis 2014, le Théâtre Denise-Pelletier propose une programmation très abordable, à cheval entre des classiques revisités et des créations inusitées, inspirée de l’air du temps.

Hurlevents, c’est une pièce vivante, très actuelle, qui transpose avec doigté la passion de l’époque victorienne à la réalité d’aujourd’hui. Explorant les thèmes de l’amour absolu et celui de la trahison, à une époque où l’on dénonce plus que jamais les abus de pouvoir, l’auteure amène avec humour la complexité que peuvent prendre les relations humaines.



Résumé de la pièce :

Émilie part demain pour un long voyage. Elle n’a pas vu sa sœur Catherine depuis un moment quand celle-ci surgit, fragilisée, un soir de tempête, avec son amoureux de peu de mots. Mais ce soir-là, Émilie prépare un repas réunissant son bouillant colocataire Édouard, son amie Isa aux prises à son insu dans un piège amoureux, et Marie-Hélène, la professeure de littérature qu’elle adule. À mesure que la soirée avance, que les jeunes idéalistes se noient dans leur soif d’absolu, les échos des personnages du roman Les Hauts de Hurlevent (Emily Brontë) se font de plus en plus insistants. Jusqu’à entrer en eux.

Émilie partira-t-elle avant de se noyer dans les quêtes des autres? N’est-elle pas un peu responsable de tout ce qui arrive dans la vie de chacun? Et que peut-elle pour sa sœur? La tentation de fuir est-elle salvatrice?

 

En salle jusqu’au 24 février. Billets disponibles ici.

Crédit photo : Gunther Gumper