Entrevue avec l'ambassadrice de La Grande Fabrique

L’animatrice de Salut Bonjour et de Sucré Salé, Annie-Soleil Proteau, est la fière ambassadrice de La Grande Fabrique qui se déroulera les 18 et 19 août prochains. L’équipe d’Hochelaga l’a récemment interviewée dans le cadre de l’événement. Native du quartier et amoureuse inconditionnelle de ses commerçants, elle nous en dévoile un peu plus sur ce qui l’anime dans Hochelaga.

Quartier vivant et dynamique, Hochelaga est comme un roman qui contient mille histoires toutes plus authentiques les unes que les autres. « Chez nous, c’est vivant. On se parle de balcon en balcon entre les cordes à linge arc-en-ciel. On est inondés de rires d’enfants dans la ruelle. On admire les belles maisons à vitraux de la rue Lafontaine », se confit-elle.

Et pourquoi on s’intéresse davantage à ce quartier au cours des dernières années? L’aspect de communauté serait, selon Annie-Soleil, un facteur non négligeable. « Chez nous, on se tient. Une grande solidarité s’est tissée : des groupes communautaires, de l’économie sociale. C’est tout ça qui a relancé le quartier et qui a incité de nouveaux commerçants et de nouveaux habitants à venir s’y établir », nous explique-t-elle. Selon elle, la communauté d’Hochelaga est un excellent exemple de solidarité et de bienveillance.

Grâce à sa grande communauté de fans ainsi qu’à son influence sur la scène montréalaise, Annie-Soleil s’efforce de mettre en lumière les commerces de son quartier, comme ses commerces favoris dont le Café Graffiti, un café qui combat l’exclusion et qui présente des spectacles et des expositions d’œuvres de jeunes artistes. « Les œuvres sont souvent magnifiques et j’ai d’ailleurs chez moi une immense toile d’ARPi, un de ces jeunes artistes ».

Fervente partisane de l’achat locale, elle est d’avis qu’il est essentiel d’encourager les artisans de chez nous, mais également de réduire notre empreinte écologique. C’est d’ailleurs pourquoi elle affectionne particulièrement la Grande Fabrique : « C’est l’endroit parfait pour rencontrer les artisans et discuter avec eux de leurs inspirations, leurs embûches, leurs réussites. Les objets qu’on y achète portent l’histoire de ceux qui les ont créés ».

Les artisans à ne pas manquer à La Grande Fabrique selon Annie-Soleil? « Sans contredit Showroom Montréal qui restaure des meubles inspirés des années 50 à 70. C’est bourré de cachet, vintage et unique! Et aussi Vertige Pop Déco. On y vend des produits dérivés des Beatles, d’Elvis Presley, de Marilyn Monroe, ainsi que des sacs à main et des décorations, en plus de nombreuses antiquités. Un vrai coffre aux trésors! »