Bain Morgan

« Le Bain Maisonneuve, œuvre de Marius Dufresne aux proportions monumentales, a été bâti de 1914 à 1916. L’intérieur du bâtiment se composait à l’époque d’une piscine, d’un gymnase et d’une salle des chaudières servant à chauffer à la fois le bain, le gymnase et un marché adjacent.

Le style architectural de l’édifice s’inspire des thermes romains et s’apparente au Grand Central Station de New York. Le bâtiment est couronné de trois sculptures réalisées par Maurice Dubert : la Naïade, le Gymnaste et un homme maîtrisant deux chevaux, dont l’identité est incertaine, mais qui pourraient représenter Hercule ou Neptune. La devanture de l’édifice est ornée d’une sculpture-fontaine en bronze d’Alfred Laliberté, intitulée «Les petits baigneurs ».

Extrait de François Guillet, Images du patrimoine montréalais

Arche

Arche Hochelaga sur Ontario et Pie-IX

Théâtre Denise-Pelletier

Construit en 1928 par l’architecte Emmanuel Arthur Doucet et inauguré en mars 1930, le TDP fut d’abord un cinéma de plus de 1500 places connu sous le nom de Théâtre Granada. Ce lieu a longtemps été considéré comme la plus belle salle de spectacles de Montréal. Cette construction, comme plusieurs autres luxueux projets avoisinants « témoignent de la prospérité de la ville au début du siècle et du savoir-faire de ses architectes. Un style Beaux-Arts alors en vogue emprunte colonnes, arcades et motifs à l’Antiquité ou à la Renaissance. »

Extrait du dossier de presse Le Théâtre Denise-Pelletier de Saia Barbarese Topouzanov

En savoir plus ici : https://www.denise-pelletier.qc.ca/

Château Dufresne

«Le Château Dufresne a été construit pendant la Première Guerre mondiale par Marius Dufresne avec la collaboration de l’architecte Jules Renard. Ce bâtiment de style Beaux-Arts offre un reflet des goûts qui prédominaient en matière d’architecture et de décoration intérieure chez la bourgeoisie canadienne et américaine durant la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Friands de classicisme européen, ces industriels, financiers et commerçants fortunés se faisaient construire de luxueuses demeures où se manifestaient leur vision et leur interprétation des vieux pays d’Europe. »

Extrait de François Guillet, Images du patrimoine montréalais

Château d’eau d’Hochelaga

Le Château d’eau de la rue Moreau est une figure emblématique de la période post‑industrielle dans le paysage architectural du quartier. Il surplombe le bâtiment historique de la Grover Knitting Mills ltd, qui abritait autrefois une usine de textile, la qui s’est métamorphosée à travers le temps en lieu communautaire de création artistique.

Maison de la culture

Créée en 1981, la maison de la culture Maisonneuve occupe, depuis 2005, l’ancienne caserne de pompiers n°2 de la ville de Maisonneuve, construite en 1906-1907. Ce projet de recyclage et de reconversion architecturaux a reçu un Prix d’excellence de l’Ordre des architectes du Québec. Initiatrice de nombreux événements, dont plusieurs en collaboration avec des partenaires de l’arrondissement, la maison de la culture offre une programmation diversifiée : spectacles, cinéma, conférences, lectures, expositions et autres événements. Elle fait partie d’Accès culture, réseau municipal de diffusion culturelle, qui a pour mission d’assurer l’accessibilité à la culture par la diffusion d’événements professionnels pour toutes les citoyennes et tous les citoyens de la ville de Montréal.

En savoir plus ici : https://www.accesculture.com/emplacement/mcmaisonneuve

Marché maisonneuve

Le Marché Maisonneuve ouvre ses portes en 1914 sur un terrain appartenant autrefois à la famille Dufresne. Spécialisé dans la vente de détail, c’est l’un des points les plus importants de l’Est. Il est doté d’abris pour les marchands entre 1932 et 1967, année où ils sont démolis. Après avoir fermé ses portes en 1962, il ouvre à nouveau en 1995 et  compte une quarantaine d’étals. Le Marché Maisonneuve sert toutes sortes de produits locaux et biologiques en plus d’être le site d’événements et festivals pendant l’été.

En savoir plus ici : https://www.marchespublics-mtl.com/marches/maisonneuve/

Bain Morgan

« Le Bain Maisonneuve, œuvre de Marius Dufresne aux proportions monumentales, a été bâti de 1914 à 1916. L’intérieur du bâtiment se composait à l’époque d’une piscine, d’un gymnase et d’une salle des chaudières servant à chauffer à la fois le bain, le gymnase et un marché adjacent.

Le style architectural de l’édifice s’inspire des thermes romains et s’apparente au Grand Central Station de New York. Le bâtiment est couronné de trois sculptures réalisées par Maurice Dubert : la Naïade, le Gymnaste et un homme maîtrisant deux chevaux, dont l’identité est incertaine, mais qui pourraient représenter Hercule ou Neptune. La devanture de l’édifice est ornée d’une sculpture-fontaine en bronze d’Alfred Laliberté, intitulée «Les petits baigneurs ».

Extrait de François Guillet, Images du patrimoine montréalais

Stade Olympique

Création architecturale audacieuse, le Parc olympique a été construit pour la présentation des Jeux d’été de 1976. Depuis son inauguration, il a accueilli plus de cent millions de visiteurs, que ce soit pour admirer la ville de Montréal au sommet de la plus haute tour inclinée au monde, pour assister à un événement présenté au Stade, pour s’entraîner au Centre sportif, qui est aussi l’hôte de compétitions d’envergure nationale et internationale, ou encore pour participer à une activité extérieure sur l’Esplanade.

En savoir plus ici : À propos – Parc olympique : Parc olympique

Place des tisserandes

Ce legs pour le 375e anniversaire de Montréal est une place publique sur la rue Ontario en face de l’Église Nativité-de-la-Sainte-Vierge d’Hochelaga. Cet espace a été nommé en hommage aux tisserandes d’Hochelaga. Construit pour souligner le 375e anniversaire de la Ville, mais également pour fêter le 150e anniversaire de l’Église, cette charmante petite place en vaut le détour! L’élément visuel architectural le plus important de ce lieu est une rosace en granit réalisée au sol qui reprend l’apparence de la rosace de l’église. Elle est un hommage à son concepteur, Guido Nincheri, artiste d’origine italienne qui a réalisé plusieurs projets à Montréal.